SPEECHLESS VOICES - Cindy Van Acker

Jeudi 23 et vendredi 24 janvier
Danse, Temps fort
Pièce pour six danseurs, Speechless Voices - voix sans paroles - est un poème chorégraphique que Cindy Van Acker a pensé en la mémoire de son ami et fidèle collaborateur Mika Vainio, compositeur musical disparu en 2017. Elle y invente un langage d'un autre monde, bouleversant et indescriptible, qui traverse le corps des spectateurs sans mots, s'y immisce par gestes, intuitions et intensité émotionnelle.

En partenariat avec le festival Faits d’hiver et le Centre culturel suisse à Paris
Avec le soutien de l'Onda - Office national de diffusion artistique 

 

C'est un poème d’un amour infini, porté par des interprètes d'une qualité de présence et d'une plasticité visuelle impressionnantes. Ils habitent le plateau sous plusieurs formes (duo, solo, quatuor, sextet), selon un triptyque. Le premier tableau, apocalyptique, évoque ce moment mouvant du deuil, ce temps post-traumatique qui imprime une torpeur au corps abandonné. Le deuxième est l'interprétation figurale en solo d'une lettre à l’absent, “Le soleil sera noir comme le trou dans mon corps.” Enfin, c’est une communauté humaine qui cherche par le corps à ritualiser l’absence et la présence, la solitude et la relation, afin de les transmuter, et à appeler ainsi la lumière par-delà la douleur, sur La Passion selon Saint Matthieu de Jean-Sébastien Bach.

 

Une éloquence des images de plateau, une expressivité des rétentions et des gestes traversent la danse. La grande chorégraphe flamande ne se départit pas pour autant de son abstraction lunaire, de l'extrême précision de l'écriture des corps dans l’espace, mêlée de géométrie, de fluidité, de répétition et de minutie, qui constituent sa signature depuis 20 ans.

 

Ici, dans une symbiose quasi-obsessionnelle, le mouvement est étroitement lié à la composition musicale, notamment à la pulsation rythmique fondamentale de la musique électronique de Mika Vainio, jusqu'à coïncidence parfaite, troublante. On sort de cette pièce comme d'un bel enterrement, émus mais soudés, chargés d'émotions mais allégé par la brise de ce "je t'aime" dansé.

 

♦♦♦

Chorégraphie : Cindy Van Acker

Danseurs : Stéphanie Bayle, Matthieu Chayrigues, Laure Lescoffy, Sonia Garcia, Daniela Zaghini, distribution en cours
Musique : Mika Vainio, Bach - Son : Samuel Pajand Scénographie : Victor Roy - Lumière : Victor Roy, Cindy Van Acker - Collaboration artistique : Michèle Pralong - Costumes et bijoux : Marie Artamonoff - Peinture : Eric Vuille - Image tableau : Christian Lutz - Régisseur lumière : Gautier Teuscher - Photos : Louise Roy

Production : Cie Greffe - Coproduction : Steps, Festival de danse du Pour-cent culturel Migros - Expédition Suisse : Théâtre Vidy-Lausanne, Kaserne Bâle, Dampfzentrale Berne, Téâtre de Coire, Gessnerallee Zurich - CCN de Rillieux-la-Pape dans le cadre du dispositif Accueil-Studio - Avec le soutien du Théâtre des Îlets-Centre Dramatique National de Montluçon, région Auvergne-Rhône-Alpes - Avec le soutien de : Loterie Romande, Société Suisse des Auteurs, Fondation du Jubilé, Stanley Thomas Johnson Foundation, Sophie und Karl Binding Stiftung. La Compagnie Greffe bénéficié d’une convention de soutien conjoint de la Ville de Genève, du Canton de Genève et de Pro Helvetia pour la période 2009-2020.