Diverti Menti - Maud Blandel feat. Maya Masse

Mardi 12 et mercredi 13 octobre 2021
Musique, Danse, Temps fort
Savoureuse réorchestration du célèbre Divertimento K.136 de Mozart pour un quatuor inédit – trois solistes de l’Ensemble Contrechamps de Genève et la stupéfiante danseuse Maya Masse !

 

Diverti Menti renouvelle avec intelligence l’approche de la composition scénique.

 

Un long filet de sable blanc se déverse voluptueusement sur le plateau, tel un sablier abstrait, unilatéral, impossible à retourner. Le corps dansant apparaît d’emblée comme un instrument au même titre que le piano à queue, la guitare électrique et le tuba. Ainsi naissent les joutes entre musiciens et danseuse, qui n’hésitent pas à converser des yeux, tissant un autre réseau, rare en chorégraphie, celui du regard.

 

Les mouvements giratoires de la danse répondent à une polyphonie effrénée ; chaque posture, chaque élancement est d'une précision implacable, quasi-mathématique, comme souvent chez Maud Blandel, or le geste n’en revêt pas moins une exquise délicatesse, une sensualité jusqu’au bout du pied qui se pose au sol. Musique et danse dialoguent, sons et mouvements s’accordent pour devenir un ensemble inextricable, jusqu’à ce que le corps devienne musique et la musique, danse. C’est un corps entier, qui s’agite, s’arrête, reprend, respire. Diverti Menti diffuse une grâce et une beauté qui rendent hommage à l’un des génies de l’histoire de la musique et qui, en creux, semblent murmurer de ne pas oublier de se divertir (au sens du latin : se laisser détourner de ses habitudes). Un ravissement.

 

Durée : 60 min

 

▶ REVUE DE PRESSE

 

« Diverti Menti, la dernière création de la chorégraphe Maud Blandel convie Mozart en maître de cérémonie. Sur les compositions légères et joyeuses du virtuose, quatre instruments - dont un corps - entament une polyphonie effrénée. Un vrai divertissement, au sens noble du terme. » Mouvement
Lire la suite de la critique ici

« Tout est sous tension dans ce Diverti Menti inspiré par le génie mozartien. » I/O Gazette

 

▶ VIDEOBOX

 

Pour des raisons techniques, la projection de Double Septet de Margaux Vendassi et Maud Blandel est malheureusement annulée, ainsi que les visites commentées prévues. Merci de votre compréhension.

 

 

 

Concept et chorégraphie : Maud Blandel | Chorégraphie et interprétation : Maya Masse | Avec : Maya Masse (danseuse), Simon Aeschimann (guitare), Serge Bonvalot (tuba), Antoine Françoise (piano) / En collaboration avec l’Ensemble Contrechamps de Genève | Création lumière : Daniel Demont | Assistanat et régie lumière : Edouard Hügli | Analyse musicale : Alain Franco | Regard extérieur : Romane Peytavin | Musique : W.A. Mozart, Antoine Françoise, Simon Aeschimann

Production : I L K A | Production et diffusion internationale : Parallèle - Pôle de production international pour les pratiques émergentes | Coproductions : Arsenic - centre d’art scénique contemporain Lausanne, ADC - Association pour la Danse Contemporaine - Genève, Contrechamps, Ensemble de musique contemporaine de Genève | Soutiens : Ville de Lausanne, Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture, Loterie Romande, Fondation Nestlé pour l’art | Avec le soutien du Fonds culturel de la Société Suisse des Auteurs (SSA) | La pièce s’est développée dans le cadre du projet européen “More Than This”.