Aberration - Cie L'Anthracite / Emmanuel Eggermont

Mercredi 10 et jeudi 11 mars 2021
Danse, Temps fort
Aberration s’inscrit dans l’étude chromatique commencée en 2017. Cet égarement chorégraphique offre cette fois-ci la possibilité de redéfinir la forme et la couleur en commençant par questionner le blanc, ce « rien avant tout commencement » qui, comme le dit aussi Kandinsky, « regorge de possibilités vivantes ».

 

Corps blanc sur fond blanc. Parmi des objets blancs, sur un tapis blanc, un homme vêtu de blanc influe sur son environnement, y évolue, y danse... Le paysage monochromatique ouvre alors un étonnant nuancier de sensations.

 

L’univers pictural, au sein duquel les tableaux mouvants mêlent matières dansées et chorégraphie du décor, s’appuie ici sur la notion d’aberration d’optique, laquelle provoque des déformations géométriques et chromatiques qui enrichissent la perception de l’image recomposée. À ces impressions hypnotiques et persistances rétiniennes se conjugue une création musicale captivante, une électro harmonique aux accents baroques, la pureté de l’orgue s’habillant si bien de blanc...

 

Aberration est au-delà d’un solo doublé d’une installation, tant les textures sonores et plastiques - le papier, le métal, le tissu - tant la création lumière, dotée de diverses sources : projecteurs, leds, réflecteurs, sont autant d’interprètes, au même titre que le danseur, au sens de vecteurs d’interprétation de tout ce blanc. Fragmentaire et liée, la structure chorégraphique sous-tend une danse qui, par son éclectisme, de la plus minimale à la plus expressionniste, nous rappelle que le blanc est le spectre de la lumière de toutes les couleurs.

 

La divagation chorégraphique d’Emmanuel Eggermont invite ainsi chaque spectateur à déceler les multiples nuances qui habitent le champ chromatique du blanc et à y projeter tout un panel de visions et de couleurs fantasmées.

 

Durée : 55 min

 

▶ VIDEOBOX

 

En complément du spectacle, Emmanuel Eggermont choisit de présenter les œuvres vidéos des artistes Jihyé Jung, Jean-Baptiste Lenglet, Diogo Pimentão et Élise Vandewalle, projetées dans Videobox du mercredi 10 au lundi 22 mars 2021 en accès libre.

Videobox est un espace permanent dédié à l'art vidéo, situé dans le vestiaire 9 du Carreau du Temple.

 

 

♦♦♦

Concept, chorégraphie et interprétation : Emmanuel Eggermont | Collaboration artistique et dispositif photographique : Jihyé Jung | Musique originale : Julien Lepreux | Création lumière : Alice Dussart | Consultante artistique : Élise Vandewalle

Production: L’Anthracite | Coproduction : CCNT, direction Thomas Lebrun, ADC Genève, Le Gymnase CDCN Roubaix Hauts-de-France, TANDEM Scène nationale, Pole Sud CDCN Strasbourg, et soutenu dans le cadre du programme Etape Danse, initié par l’Institut français d’Allemagne – Bureau du Théâtre et de la Danse, en partenariat avec la Maison CDCN Uzès Gard Occitanie, le théâtre de Nîmes-Scène conventionnée d’intérêt national – Art et Création – danse contemporaine, la fabrik Potsdam, et Interplay International Festival contemporary dance (Turin) en collaboration avec La lavanderia a Vapore/ Fondazione Piemonte dal Vivo (Piémont) et l’aide de la DGCA – ministère de la Culture et de la Ville de Potsdam Avec le soutien de la SPEDIDAM | Avec l’aide de la DRAC Hauts-de-France et la Région Hauts-de-France Emmanuel Eggermont est artiste associé au Centre Chorégraphique National de Tours, direction Thomas Lebrun (2019-2021).