L’ÂGE D’OR - Eric Minh Cuong Castaing

Dimanche 20 octobre
Projection, Danse, Temps fort
"Le miracle artistique s’opère souvent là où on ne l’attend pas. Cette performance où s’enroulent les corps de danseurs professionnels et ceux d’enfants atteints de sévères troubles moteurs a tiré larmes et sourires aux spectateurs les plus blasés." Le Monde

Ici les gestes les plus beaux, ceux de l'art et ceux de l'amour, ne font qu'un. Conçue avec de jeunes enfants atteints de graves troubles moteurs, cette pièce poignante remet à zéro nos compteurs esthétiques et multiplie notre sens de la danse.

Devant nous, un ordinaire tapis de danse, nu, carré. Tout est à vue. Aucune musique ne vient napper ou influencer nos perceptions. La lumière est la même pour le spectacle et son audience. De part et d'autre du tapis sont installés, pour la plupart en fauteuils roulants, les enfants enjoués ou calmes, aux handicaps patents. Des adultes, les danseurs, déambulent parmi eux avec douceur, leur parlent à l'oreille. La première scène s'installe discrètement : une danseuse emmène un enfant au centre du plateau. Elle prolonge ses gestes, puis les contrarie par moments, les manipule pour les faire danser. L'enfant se concentre mais s'amuse. C'est simple, beau, humble, stupéfiant. S'ensuit dès lors une série de piécettes pour corps affaiblis, anormaux : chaque enfant devient le nombril du corps dansant qui l'entoure et l'accompagne dans un ventre imaginaire, où tout est possible.

Nous voyons des enfants ravis, nous sentons leurs cœurs qui palpitent entre ces mains, ces corps experts, de ces mouvements inespérés. Chacun à son tour est le danseur principal, porté, suspendu, entraîné, bercé ou jeté dans les airs, dansant et dansé, perplexe ou combatif, l'étoile d'un instant, considéré dans, avec, par et pour ses empêchements uniques et spécifiques, tandis que les autres jeunes interprètes jubilent devant le spectacle de leur camarade. L'émotion qui émane du plateau irradie absolument la salle. Eric Minh Cuong Castaing, connu pour son travail à la fois profondément humain et, du point de vue dramaturgique, pour son utilisation intelligente des ressorts de nos techniques numériques, fait ici le choix de n'être que dans la sphère de la vie, inventant une forme d'humanité augmentée.

À l'issue de la pièce, à contempler : le film qui retrace l'expérience chorégraphique menée par les danseurs et ces enfants. Le film capture l’émotion des enfants engagés dans une danse commune, en éternelle négociation avec leurs corps insoumis à la vie et, a fortiori, à la représentation. Plus qu’un témoignage, le film, restituant des mois d’intervention du danseur-chorégraphe au sein d’un institut médical spécialisé, fait œuvre par lui-même.

♦♦♦

REVUE DE PRESSE

"Ce projet est vraiment bouleversant." France 24

"De ces incroyables rencontres entre enfants et danseurs, le chorégraphe a créé un projet cinématographique et performatif L’Âge d’Or, une exploration d’inédites perceptions et sensations par les enfants - grâce à des lunettes de réalité virtuelle - qui, voyant ce que voient les danseurs, expérimentent des mouvements inhabituels pour eux." Les Inrocks

"Le lauréat Audi Talents Eric Minh Cuong Castaing crée une bouleversante structure de perception avec sa performance filmée L’Âge d’Or." Revue Art Absolument

"Les mines extasiées de ces minots désarticulés, portés dans les airs par leurs pairs professionnels, valent toutes les polémiques du monde que le témoignage cinématographique finit d’apaiser." Journal Zebline

INTERVIEW
Lire l'interview d'Eric Minh Cuong Castaing sur le site de Danser canal historique

♦♦♦

DURÉE
► Performance dansée (30 minutes) suivie d'un film (22 minutes)

 

 

♦♦♦

Distribution de la performance : Conception : Eric Minh Cuong Castaing - Chorégraphie : Aloun Marchal, Eric Minh Cuong Castaing - Interprétation : Eric Minh Cuong Castaing, Aloun Marchal, Jeanne Colin, Nans Pierson avec les enfants du Centre Saint-Thys, Maëlle Cavin, Sarah Curel, Yannis Ferchichi, Lea Genovese - Dramaturgie : Marine Relinger - Technique : Léo David

Distribution du film : Ecriture : Eric Minh Cuong Castaing, Marine Relinger - Collaboration artistique Silvia Costa - Réalisation : Eric Minh Cuong Castaing - Production : Insolence Productions, Anne-Lise Mallard et Vincent Antonini - Interprétation : Eric Minh Cuong Castaing, Aloun Marchal, Silvia Costa, les enfants du centre Saint-Thys (Myriam Abdallah Ikram, Sarah Amani Bels, Maëlle Cavin, Sarah Curel, Yannis Ferchichi, Lea Genovese, Seyit Ali Gonul, Lilian Meconi, Océane Sanchez, Lucie Satti), les danseurs du BNM (Béatrice Cardone, Carlos Diez Moreno, Florine Pegeat Toquet, Maria Ribas, Aya Sati) et BNM Next (Mahélys Beautes, Emma Le Masson, Mitsuru Ito, Nbajibe Said, Maria Azna Soler, Ludovico Tambara - Direction photographique : Marc Da Cunha Lopes - Scénographie : Silvia Costa - Création technologique : Oculus / First personal view camera Thomas Peyruse - Montage François Duverger - Premier assistanat à la réalisation : Mathilde Supe - Musique originale : Alexandre Bouvier - Postproduction : VFX Alexandre Bouvier, Gaston Marcotti - studio Bizarroid - Assistanat chorégraphique des enfants pour la capture de mouvement : Gaëtan Brun Picard.