L’Amour du risque #5

Stage
Théâtre
Cinquième édition de "L’Amour du Risque" avec Thibaud Croisy, stage interdisciplinaire et immersif de 5 jours à destination de 15 participants venant de tous horizons (théâtre, danse, performance, etc. – professionnels ou amateurs).

Tel un explorateur s’éloignant d’une île déserte, , je quittai progressivement la torpeur de l’été et je tombai sur le dernier livre de Philippe Artières, Miettes, un recueil de petites annonces parues dans Sandwich, le supplément de Libé de 1979. Des fragments du style : « Tu lisais Hermann Hesse, moi je lisais Damien. Si tu le veux, si tu le désires, je serai mercredi à 18h10 jusqu’à 18h30 au café "Le Verronne" à l’angle de la rue Bréa et du Bld Montparnasse ».

J’aime les petites annonces parce qu’elles sont l’expression d’un puissant désir de rencontre, d’inconnu, de surprise, de danger aussi, et finalement, je me disais qu’il n’y avait pas de meilleur objet pour évoquer le stage que je propose ici. Puisque c’est ça qu’il exalte aussi : la rencontre, la réunion hasardeuse de quinze individus prêts à se découvrir, collaborer, imaginer, dériver et agir ensemble à partir d’un contexte, d’un lieu, d’un quartier, de l’ambiance d’un moment. Raison pour laquelle ce stage est ouvert à toute la société française : pâtissiers, agriculteurs, comptables, mécanos, et bien sûr performeurs, comédiens, danseurs, fakirs, ex-Ministre de la Culture.

En gros, je pourrais dire que ce stage est « relationnel », qu’il est une parenthèse de cinq jours pour performer et expérimenter des attitudes grâce à :

1) des mises en situation quotidiennes que je propose et qui cherchent à être les plus inattendues possible 

2) des obsessions personnelles que je dispose sur une grande nappe de jardin et dont les participants sont invités à se saisir pour en proposer un usage artistique possible. Récits de rêve, pamphlets sadiens, débats politiques, adresses de lieux interlopes, partitions chorégraphiques, petites annonces, extraits de romans… Y a de tout. La dernière fois, ce serait trop long de vous raconter comment on en est arrivé là, mais deux participants ont fini par proposer au groupe de faire pousser des graines de pavot dans les squares parisiens, tout en fumant des joints avec les habitants du quartier. C’était le plus beau jour de ma vie. Et la preuve irréfutable des effets très directs de l’art sur la société.

Donc voilà ce qu’est L’Amour du risque : un séjour de vacances pour le peuple, au carrefour de la performance, de la littérature, des arts plastiques, de la politique et de l’inconscient. Une manière de réenchanter le quotidien ? Non. Disons plutôt une tentative pour mettre une droite à la réalité, comme si c’était un tableau trop sage, trop casse-couilles, et de shooter dedans grâce à des actions éphémères dont on s’autorise à ne pas tout de suite comprendre le but. Ni le sens. (Please.) Vous verrez, chacun tire son coup ici, sauf que la beauté ne réside pas forcément dans l’harmonie du résultat mais d’abord dans l’éclat du geste. Traduction : toi pas payer pour consommer petit plaisir de base mais pour faire vivre une société secrète qui pourra dépenser un max ! Yalah !

Thibaud Croisy

Ce stage est conçu pour 9 à 15 participants, sans limite d’âge.

Il aura lieu du lundi lundi 3 avril au vendredi 7 avril de 10h à 16h30 au Carreau du Temple.

Tarif : 150 € les 5 jours.

Pour vous inscrire, merci d’envoyer un e-mail en indiquant vos prénom, nom, téléphone et quelques lignes de présentation à Thibaud Croisy (thibaud.croisy@gmail.com) et à Guillaume Perez (g.perez@carreaudutemple.org). Vous recevrez une réponse dans les meilleurs délais.

Dernières occurrences : L'Amour du risque 1 (Carreau du Temple), L’Amour du risque 2 (Carreau du Temple), L’Amour du risque 3 (HTH – Centre dramatique national de Montpellier), L’Amour du risque 4 (Master professionnel Mise en scène et dramaturgie – Université de Poitiers)

Ailleurs

Témoignage d’un homme qui n’avait pas envie d’en castrer un autre, pièce de Thibaud Croisy présentée au Théâtre de Vanves le samedi 18 mars à 18h dans le cadre du Festival Artdanthé

photo ©Maya Boquet

Planning

Du Lundi 03 Avril 2017 au Vendredi 07 Avril 2017
du 3 au 7 Avril
  • 10:00 - 16:30
    Studio de Flore

À propos de l'association

Thibaud Croisy

Thibaud Croisy écrit et met en scène : Je pensais vierge mais en fait non, Soustraction du monde, Gymnase nihiliste, Rencontre avec le public, Témoignage d’un homme qui n’avait pas envie d’en castrer un autre, 4 rêves non-censurés en présence de Fleur Pellerin, Pierre Bellemare, une histoire extraordinaire. 

Il a notamment présenté son travail à la Ménagerie de Verre, au Théâtre de Vanves, Studio-Théâtre de Vitry, Théâtre de Gennevilliers, Centre d’art contemporain Brétigny. Ancien élève du département de théâtre de l’École normale supérieure et de l’Université Paris-X, il mène aussi des recherches sur les dramaturgies autrichiennes contemporaines (Werner Schwab) et publie régulièrement des textes dans des revues, dans la presse ou des ouvrages collectifs.