Journée contre les violences faites aux femmes 2019

Lundi 25 novembre
Projection, Conférence, Musique, Temps fort
« Tant que les femmes et les filles, qui forment la moitié de la population de la planète, ne vivront pas à l’abri de la peur, de la violence et de l’insécurité quotidienne, il nous sera impossible de prétendre vivre dans un monde juste et égal. » — António Guterres, Secrétaire général de l'ONU

Dans le cadre de la Journée Internationale contre les violences faites aux femmes, la Mairie du 3e en association avec Le Carreau du Temple propose plusieurs événements le lundi 25 novembre 2019.
 

Programme du lundi 25 novembre au Carreau du Temple :
 

18h : Performance musicale documentaire Being Born a Girl 

Salle de spectacle du Carreau du Temple - Entrée libre

 

Candice Martel, accompagnée du musicien Thomas Naïm et des images documentaires d’Elena Horn, propose une performance transdisciplinaire qui emmène dans divers continents pour questionner les discriminations et les obstacles que rencontrent les femmes à travers le monde en naissant femme.

 

19h : Projection du film Fleur du désert 

Salle de spectacle du Carreau du Temple - Entrée libre

 

L’histoire vraie de Waris Dirie, petite fille élevée dans le désert de Somalie, victime d’excision, qui va devenir l’un des top models les plus célèbres du monde.

Présentation par Maître Linda Weil-Curiel, avocate et Présidente de la CAMS

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

    Mercredi 27 novembre à 19h30 à la Mairie du 3

    Conférence-Débat L’excision dans la balance 

    L’excision - mutilation sexuelle qui est non seulement une violation des droits humains, une atteinte  absolue à l’intégrité physique et mentale des filles et des femmes, mais aussi la cause de graves souffrances   physiques et psychiques, de problèmes de santé et de violences conjugales - est un crime. Un crime jugé et puni à plusieurs reprises en France dans les années 90 à l’issue de procès retentissants qui eurent pour effet d’en réduire la pratique. Qu’en est-il aujourd’hui, trente ans plus tard ? Trois jeunes filles sur dix sont exposées au danger d’être mutilées, notamment à l’occasion de vacances au pays d’origine de leurs parents, un nombre grandissant de femmes font appel à des soins allant de la  réparation chirurgicale à l’accompagnement psychologique et social et on estime à 120 000 le nombre de femmes excisées vivant en France. Pourquoi n’y a t il plus de procès en France depuis les années 90 ?

    • Avec Linda WEIL-CURIEL, Avocate qui a plaidé une quarantaine d’affaires devant la Cour d’Assises, notamment celle qui a vu condamner Hawa Gréou à de la prison ferme pour des dizaines d’excision
    • Sylvie LOTTEAU, Avocate Générale,
    • Alain BLANC, Président de la Cour d’Assises, 
    • Khady KOITA, Présidente de « La Palabre » 
    • et le Professeur Roger HENRION, Gynécologue Obstétricien, Président Honoraire de l’Académie Nationale de Médecine