The Gyre - Compagnie Tumbleweed

Mardi 1er octobre
Danse, Temps fort
Admirable premier opus des deux jeunes chorégraphes et interprètes, The Gyre mène à la lisière de l'état d'hypnose au rythme d'une danse répétitive issue d'une action fondamentale : marcher. D'une simplicité et d'une sensualité rayonnantes.

En partenariat avec L'Etoile du Nord dans le cadre de son Festival Avis de Turbulences

 

Gravitant autour d'un même centre, la marche s’accélère en tournoyant, dévoilant la mécanique d’une relation à deux. Le mouvement constant se meut en une partition captivante, rigoureuse et fragile, composée de courbures, d'entrelacs et d'ondulations, selon le motif chorégraphique répétitif qui continue d'évoquer un déplacement sur une longue distance en décrivant un cercle. Chaque posture paraît découler naturellement de la précédente et déterminer la suivante, comme dans la vie. Des formes fugaces émergent le long de cette trajectoire en orbite, révélées et soulignées par la création subtile de l'univers musical et lumineux. Peu à peu s'estompe la limite entre les deux corps, jusqu'à disparaître tout à fait. Les mains touchent les épaules, le visage de l'autre. Ils se fondent délicatement en un seul corps, sans plus d'altérité.

Si en résulte pour le spectateur une danse plus voluptueuse que "savante", il s'agit pourtant bien dans sa genèse d'un long laboratoire d'expérimentation. En témoigne l'impeccable précision, digne d'une Anne Teresa De Keersmaeker, dans la symétrie ou l'asymétrie, la synchronicité et les variations gestuelles. C'est aussi là le fruit d'une recherche plus vaste sur le mouvement perpétuel et l'évolution de la matière. L'effervescente curiosité physique, technique, scientifique et artistique qu'ont en commun les deux artistes trouve ici son éclosion dans l'invention d'un vocabulaire chorégraphique d'exception.

 

 

♦♦♦

Concept et interprétation : Angela Rabaglio et Micaël Florentz – Lumière et scénographie : Arnaud Gerniers et Benjamin van Thiel – Musique (composition originale) : Daniel Perez Hajdu – Regard extérieur : Dagmar Dachauer
Coproduction : Dansomètre / Oriental-Vevey, Garage29, Wolubilis
Partenaires de résidence : Charleroi Danse, de Warande, Destelheide, Carthago, Dance Atelier Reykjavik, MMF Slaturhusid, e Freezer, Dampfzentrale, Lo Studio, CCN Roubaix
Avec le soutien de la Fédération Wallonie - Bruxelles, Wallonie-Bruxelles International
Coréalisation : réseau des Petites Scènes Ouvertes avec le soutien de l’ADAMI et de la SACD.

♦♦♦

 

TARIFICATION "1 SOIRÉE 2 SPECTACLES" : 1 place au tarif A pour les 2 spectacles !

► Découvrez le spectacle "Dirty Dancers" (inclus dans votre soirée)