Galeristes 2019

Du vendredi 18 au dimanche 20 octobre
Art contemporain, Salon
Le salon des amateurs d’art et des galeristes engagés

Voici trente ans que Stéphane Corréard, critique d'art, commissaire d'exposition, collectionneur, galeriste, dédie sa carrière à l'art contemporain. Il y a quatre ans, son salon Galeristes a vu le jour au Carreau du Temple, écrin qu'il a choisi pour sa situation en plein cœur d'un quartier de galeries.

 

Galeristes, comme son nom l'indique, invite à rencontrer les acteurs des galeries autant que leurs contenus, et ce simple changement de prisme est, à lui seul, unique en son genre. Autour de leur passion commune, les amateurss découvrent ainsi la personnalité des galeristes, leur parcours, leurs engouements personnels et autres centres d'intérêts. Aussi les espaces s'offrent-ils, à rebours de l'anonymat d'une foire, comme autant d'autoportraits des galeristes, qui imaginent ici leurs propres cartes d'identité.

 

Le comité de sélection, constitué de collectionneurs, a donc pour vocation de révéler des talents du métier en fonction de leurs qualités professionnelles, qui s'articulent, selon la déontologie du salon, autour d'une question cardinale : l'accompagnement. Sont-ils de bons "passeurs" ? Emancipent-ils les artistes, en organisant des rencontres, des publications ? Parallèlement, instruisent-ils bien le public ?

 

En se recentrant autour de ces valeurs, Galeristes s’articule cette année autour de l’Anthologie de l’art français, section réunissant seize solo shows d’artistes historiques de la scène française, comme Pierrette Bloch, Pierre Buraglio, Gherasim Luca, Michel Nedjar ou Vera Molnar, parallèlement, pour certains, à leur présence dans des institutions parisiennes majeures (Jean-Pierre Bertrand au Centre Pompidou, Nathalie du Pasquier au Palais de Tokyo).Grâce à une médiation spécifique assurée par de jeunes historiens d’art, l'ambition de cette Anthologie est de présenter la scène française historique au public le plus large.

 

Autre nouveauté 2019 : le partenariat du salon avec le Carreau du Temple s'étoffe d'une proposition conjointe : la programmation de L'Âge d'Or, un bouleversant diptyque filmique et performatif signé Eric Minh Cuong Castaing.