FUTUR·E·S

Jeudi 30 septembre 2021, jeudi 21 octobre 2021, jeudi 2 décembre 2021, jeudi 27 janvier 2022, jeudi 10 février 2022, mardi 8 mars 2022, jeudi 7 avril 2022, vendredi 20 mai 2022
Rencontre, Conférence, Temps fort
Fort de la fréquentation du public en ligne pour le cycle Parole aux savant·e·s avec La Poudre en 2020-2021, Lauren Bastide crée un nouveau cycle de rencontres autour de la pensée écoféministe dans la salle de spectacle, qui continuera de s’ouvrir à tou·te·s avec une visio-diffusion en direct.

 

► Les rencontres

 

  • Jeudi 30 septembre : L'écoféminisme ou la mort avec Myriam Bahaffou

 

Myriam Bahaffou est doctorante en philosophie et militante écoféministe. Elle a fondé le collectif Voix Déterres en 2019 et promeut une vision intersectionnelle de l’écoféminisme en France. Dans leur préface à « Le féminisme ou la mort », texte fondateur de Francoise d’Eaubonne paru en 1974, avec sa co-autrice Julie Gorecki, elles écrivent : « Si il est en mouvement difficile à capturer, s’effritant toujours dans la définition au sein de laquelle on tente de le figer, l’écoféminisme reste néanmoins profondément, absolument et définitivement anticapitaliste. »

Où le mouvement écoféministe prend-t-il ses racines ? Comment faire évoluer la pensée écoféministe formulée dans les années 70 par ses pionnières sans reproduire les erreurs qu’ils ont commises? Pourquoi l’écoféminisme reste-t-il majoritairement incarné par les femmes blanches alors que les femmes racisées sont à la fois les plus touchées et les plus expertes des destructions causées par le changement climatique ? Comment injecter la pensée décoloniale dans cette nécessité de comprendre le “caractère patriarcal de l’assassinat généralisé du vivant” ? Comment articuler la théorie et la pratique ? Qu’est-ce qui résiste spécifiquement en France ? Comment construire un écoféminisme radical capable de répondre aux défis du XXIe siècle ?

Cette conférence inaugurale du cycle FUTUR·E·S, en compagnie de l’une des plus jeunes représentantes françaises du mouvement ecoféministe, sera une exploration des enjeux passés, présents, et surtout à venir.

 

FUTUR·E·S - Lauren Bastide - Myriam BahaffouDoctorante en philosophie et militante écoféministe, Myriam Bahaffou est l'une des plus jeunes représentantes du mouvement écoféministe en France. Fondatrice du collectif Voix Déterres en 2019 et co-autrice avec Julie Gorecki de la préface de la nouvelle édition de Le féminisme ou la mort, texte fondateur de Françoise Eaubonne paru en 1974, Myriam Bahaffou explore dans ses recherches les rapports entre le féminisme intersectionnel et les luttes antispécistes.

 

> Entrée libre dans la salle de spectacle (jauge : 250 personnes maximum)

> Vision-diffusion en direct sur YouTube : https://youtu.be/44RErtt71kk

Cliquez sur le bouton "Définir un rappel" pour recevoir une notification

 

Autour de la rencontre :

> Sélections de livres du Comptoir des Mots à commander en ligne et sur place lors de la rencontre : cliquez ici

> Dégustation et vente de vins au bar après la rencontre :

Logo Le Comptoirs des mots

La spécialiste de vins et autrice de bandes dessinées Fleur Godart sera présente pour exposer le travail d'Esmeralda Garcia. Cette vigneronne interprète sur des terroirs de sable, qui se différencient par la seule notion de parcelle, l'unique cépage dont elle dispose, le Verdejo. La nature du sol a empêché le phylloxéra (l'insecte qui a ravagé l'ensemble du vignoble Européen à la fin de 19e) de s'attaquer aux vignes, ainsi vous aurez la chance de goûter du vin issu de vignes qui ont entre 150 et 220 ans. Une palette de variations de textures, de tension, de structures et de nuances lumineuses époustouflantes !

 

► Le cycle

 

Bien avant que l’urgence climatique ne soit un sujet gouvernemental, bien avant que les Marches pour le Climat ne rassemblent des millions de citoyen·ne·s à travers le monde, des féministes ont conçu une pensée écologiste articulée avec la lutte contre les discriminations de genre.

 

Dès les années 70, en France, avec Françoise d’Eaubonne, ou aux États-Unis, avec Susan Griffin, des liens sont établis entre la domination exercée sur les corps des femmes et l’exploitation des ressources naturelles. Elles appellent cette pensée « écoféminisme ». L’écoféminisme n’est ni une école, ni un mouvement, c’est un flux foisonnant d’idées, de textes et surtout d’actions politiques qui a essaimé le monde entier. En révélant les relations entre patriarcat, capitalisme et colonialisme, il propose un retournement radical de ce que recouvrent le savoir, le pouvoir et les rapports sociaux. Grâce à l’action de grandes figures de cette pensée, comme celle de la philosophe et militante indienne Vandana Shiva ou encore de la penseuse et sorcière californienne Starhawk, il connaît ces dernières années un nouvel essor salutaire, et constitue un véritable espoir de construire un monde juste et durable pour les générations futures.

 

Au cours de ce cycle de huit conférences, Lauren Bastide entend s’entretenir avec les penseuses et activistes qui redonnent sa vitalité à la pensée écoféministe aujourd’hui. Sur la scène de la salle de spectacle, elles déconstruisent les mythes liés à ce mouvement, et explorent toutes les propositions qu’il recèle pour (re)construire l’avenir.

 

Logo Le Comptoirs des motsEn partenariat avec Le Comptoir des Mots, librairie organisatrice du cycle GIRLS power

 

Programme accessible aux personnes sourdes et malentendantes et traduit en langue des signes française (LSF) avec Paris Interprétation