(SE) REPRÉSENTER LA PRISON

Jeudi 6 et vendredi 7 décembre
Conférence
Les journées d’études internationales 2018 porteront sur les représentations des français sur les prisons, leurs supports, leurs évolutions et leurs usages.

(SE) REPRÉSENTER LA PRISON : L’UNIVERS CARCÉRAL EN IMAGES

La prison donne lieu à de multiples représentations. Celles-ci constituent un enjeu social, politique, médiatique et scientifique. Les journées d’études internationales 2018 porteront sur les représentations des français sur les prisons, leurs supports, leurs évolutions et leurs usages.

Elles s’ouvriront sur la restitution inédite des résultats d’une enquête à laquelle la DAP a contribué à plusieurs reprises. Lancée en 1996, l’enquête « représentation des français sur la prison » a été reconduite en 2003, en 2009, et en 2018 auprès de 3000 français. Elle aborde notamment la place des représentations visuelles. En effet, documentaires, séries, films et reportages donnent à voir tout autant qu’ils contribuent à modeler les représentations de la prison. C’est ce que ces journées d’études proposent d’analyser.

Comment les représentations des français sur la prison ont-elles évolué ? Quelles images se fait-on aujourd’hui de la prison ? Quel est l’impact de l’audiovisuel sur ces représentations ? Et que disent vraiment les images des réalités carcérales ?

Chaque session s’organisera autour d’une table ronde réunissant des chercheurs de disciplines variées (sociologie, sciences politiques, histoire, art, philosophie), personnels de l’administration pénitentiaire, associatifs, réalisateurs, cinéastes…

Des projections de documentaires et d’extraits de films nourriront les débats tout au long de ces journées d’études.

 

JEUDI 6 DÉCEMBRE

09h30-09h45
Ouverture
Stéphane BREDIN

Directeur de l’Administration Pénitentiaire
 

09h45-10h15
Propos introductif 
Antoine GARAPON
, magistrat, secrétaire général de l'Institut des Hautes Etudes sur la Justice

 

SESSION 1 – REGARDS DES FRANÇAIS SUR LA JUSTICE ET LES PRISONS : ENQUÊTES SUR LES REPRESENTATIONS

 

Quelle (s) image (s) les français ont-ils de la prison ? Pour répondre à cette question, la première session présentera des données statistiques issues de différentes enquêtes. Nous évoquerons d’abord les représentations générales de la justice et des politiques pénales, avant de présenter en exclusivité les premiers résultats de l’enquête Connaissances et représentations des français sur la prison réalisée en 2018 par la Direction de l’administration pénitentiaire.  Les différentes interventions permettront également de mieux comprendre ce qu’est une représentation, ainsi que les enjeux et les difficultés de leur analyse.

 

Présidence de session : Michel DACCACHE, Chargé du développement des études et des recherches, Bureau des statistiques et des études (Me5), DAP.

10h15–10h35 « Le poids des appartenances sociales dans les représentations de la Justice », Alexis Spire, Directeur de recherche au CNRS, IRISS- EHESS.
10h35-10h55 « Genèse et histoire de l’étude sur les représentations des français », Annie KENSEY, Cheffe du Bureau des statistiques et des études (Me5), DAP, chercheuse associée au Centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales (CESDIP) et Julien MOREL d’ARLEUX, Directeur de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies, Ancien secrétaire national du GENEPI (1995-1996).
10h55-11h10 Pause.
11h10-11h30 « Présentation inédite des résultats 2018 de l’enquête Connaissances et représentations des français », Lise SIMON et Luc WARDE, chargés d’études statistiques, DAP, bureau Me5. Discutant : Jimmy DELLISTE, Sous-directeur aux métiers et à l’organisation des services, DAP.
11h30–11h50 Échanges avec la salle.
11h50-12h Présentation du travail de dessins réalisés par des écoliers sur leurs représentations de « la vie en prison »

 

SESSION 2 – REPRÉSENTATIONS DE LA PRISON AU CINÉMA ET DANS LES SÉRIES

 

 

Présidente de session Annie KENSEY, Cheffe du Bureau (Me5), DAP, chercheuse associée au CESDIP. 

12h–12h20 « Prisons de cinéma, imaginaires de l'enfermement, modélisation sociale et mythologie de l'évasion », Jean-Michel FRODON, Critique et historien de cinéma, professeur associé à Sciences Po.
12h20–12h30 Échanges avec la salle.

 

12h30-14h : Déjeuner libre

 

 

14h-14h20 « La prison dans les fictions télévisées françaises, de l’enfermement à la réinsertion », Séverine BARTHES, Maîtresse de conférences à l’université Sorbonne-Nouvelle, CIM-CEISME/LabEx ICCA.
14h20-14h30 Echanges avec la salle.

 

SESSION 3 – LES USAGES SOCIAUX DES IMAGES

 

Quels sont les impacts des images ? En quoi les représentations transforment-elles le réel ? Pour répondre à ces questions, la troisième session portera sur les usages sociaux qui peuvent être faits de productions audiovisuelles. À partir de deux documentaires, aux histoires et aux sujets très différents, nous verrons comment les images de la prison ont pu être mobilisées dans les politiques publiques.

 

Présidence de session : Caroline TOURAUT, Chargée d’études en sociologie, Bureau Me5, DAP.

14h30-15h15 Un des premiers documentaires réalisés en prison, Les courtes peines, réal. Charles Brabant, prod. Frédéric Pottecher, Paris, Radiotélévision française, 1963 (Durée - 27 min).
Présentation par Jean-Lucien SANCHEZ, chargé d’études en histoire à la DAP.
15h15-15h35 « La longue carrière médiatique d'une caricature de prison: l'expérience de Stanford (1971) », Thibault LE TEXIER, Chercheur en sciences sociales, Université de Nice.
15h35-15h50  Echanges avec la salle.
15h50-16h10 Pause.

 

 

SESSION 4 – RETOUR SUR LE COLLOQUE EN DUPLEX ENTRE LA MAISON D’ARRÊT DE PARIS-LA SANTÉ ET LA VIDÉOTHEQUE DE PARIS, le 22 mars 1997

 

Comment traduire en images l’expérience carcérale ? Pour éclairer ce point, la quatrième session est entièrement consacrée au documentaire « Le dossier télé/prison »  du réalisateur Alain Moreau, fruit d’un atelier vidéo initié à la maison d’arrêt de la Santé, en 1982. Ce documentaire propose des images issues d’un colloque en duplex télévisé organisé entre la maison d’arrêt de la Santé et la Vidéothèque de Paris. Ce travail confronte les représentations de détenus à celle de philosophes et d’artistes, et interroge les difficultés de traduire les expériences carcérales en images.

Présidence de session : Marc GUIGA, CNC

16h10-16h45 Diffusion du documentaire « Le dossier télé/prison » réalisé par Alain Moreau, 34 minutes.
16h45-17h05 « 1983-1997 le projet Télérencontres : archéologie d’un acte de liberté », Anne PHILIPPEArchitecte, réalisatrice, enseignante-chercheuse en architecture, CNRS-Lavue, ATE Normandie
17h05-17h25 Echanges avec la salle.
17h25-17h40 Pause.

17h40-19h45
Projection du film
CÉSAR DOIT MOURIR de Vittorio et Paolo Taviani

2012 - Ours d’or du meilleur film, Berlinade 2012
Prix FIPRESCI du meilleur acteur, 2013
Prix Jean-Renoir des lycéens, 2013
Réalisateurs : Vittorio Taviani, Paolo Taviani
Distributeurs : Rai, Adopt Films, RAI Trade
 

Tourné comme un docufiction et interprété par des détenus, le film porte sur le théâtre de la prison de Rebibbia. La représentation exceptionnelle de "Jules César" de Shakespeare s’achève sous les applaudissements. Le film suit l’élaboration de la pièce, depuis les essais et la découverte du texte, jusqu’à la représentation finale. Les lumières s’éteignent sur les acteurs redevenus des détenus. Mais qui sont ces acteurs d’un jour ? Comment ont-ils vécu cette expérience de création artistique en commun  et que nous apprend-elle de la vie carcérale qu’ils supportent depuis des années ? En quoi leurs jeux d’acteurs les présentent-ils dans des représentations éloignées de celles qui sont habituellement partagées sur les personnes détenues ? De retour dans sa cellule, "Cassius", prisonnier depuis de nombreuses années, cherche du regard la caméra et nous dit : "Depuis que j’ai connu l’art, cette cellule est devenue une prison.

Projection suivi d’un débat animé par Nicole FERNANDEZ FERRER, Directrice du Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir.
En présence d’Irène MUSCARI, Coordinatrice Culturelle, Service pénitentiaire d’insertion et de probation (Seine-et-Marne) et Serge KAGANSKI, journaliste et critique de cinéma.

 

 

VENDREDI 7 DÉCEMBRE

SESSION 5 – LA SÉRIE ET LE DOCUMENTAIRE ENTRE FICTION ET RÉALITÉ

 

La question sur le rapport au réel sera au cœur de la cinquième session qui met en regard séries et documentaires. En effet, les documentaires et les séries constituent des supports distincts de présentation de la vie en prison. Pour autant il convient de s’interroger sur la frontière entre fictions et documentaires qui peuvent partager le souci de rendre compte d’une réalité complexe.

Présidence de session : Alice LEROY, Maîtresse de conférences, Université Paris Est

09h–9h20 « Les représentations de la prison à l’écran : une exploration d’un genre cinématographie et télévisuel », Julien PIERET, Directeur du Centre de droit public – Université libre de Bruxelles (CDP/ULB).
09h20–10h20  Extraits en avant-première du documentaire « Aux Baumettes », de Alice ODIOT et Jean-Robert VIALLET, en présence des réalisateurs. Discussion par THIERRY ALVÈS, Chef de mission auprès du DAP, Ancien directeur du centre pénitentiaire des Baumettes.
10h20-10h40 Echanges avec la salle.
10h40-11h Pause.

 

SESSION 6 – EN QUÊTE D’AUTRES REGARDS : LES POINTS DE VUE DES DÉTENUS ET DES PERSONNELS

 

Les personnes détenues et les personnels produisent ou coproduisent également des images de la prison. Que ce soit dans le cadre de pratiques amateurs, d’ateliers audiovisuels, de parcours professionnalisant, en jouant dans des fictions, en s’impliquant dans des documentaires, ils fabriquent à leur tour des représentations de leur réalité quotidienne. Ces regards sont-ils spécifiques ? Que souhaitent-ils véhiculer comme images de la prison ?

Présidence de session : Patrick MOUNAUD, Directeur interrégional des services pénitentiaires de Marseille.

11h-11h20 « Etudiants en sciences politiques et détenus au travail des images. Retour sur un moment particulier de l’atelier « En quête d’autres regards » développé par l’association Les Yeux de l’Ouïe à la prison Paris-La-Santé de 1998 à 2014 », Anne TOUSSAINTCinéaste, membre fondateur de l’association Les Yeux de l'Ouïe
11h20-11h40 « Des expériences artistiques en prison : regard sociologique sur les transformations des schémas d’interdépendances et des représentations », Leïla DELANNOY, Sociologue, chercheuse rattachée au Sophiapol, Université Paris Nanterre.
11h40-12h Valérie VANHOUTVINCK, Réalisatrice
12h-12h20 Échanges avec la salle.
12h20-12h40 Conclusion avec Patrice VERMEREN, PU Philosophie politique, philosophie contemporaine, Université paris 8.