You'll Never Walk Alone

Théâtre
À l'origine du projet : la mémoire de la Coupe du Monde 1998, l'Équipe de France, la Joie.

// Le projet en résidence 

FRANCE 98

À l'origine du projet : la mémoire de la Coupe du Monde 1998, l'Équipe de France, la Joie. Ensuite est venue le désir et la nécessité de retrouver par le passage au plateau, et la forme épique, l'endroit de joie fédératrice. L'épicisation de l'Histoire. Enfin, pour retrouver cette trace, vivante en nous, absente pour les générations plus jeunes, l'envie d'interroger ses mécanismes parallèlement à ceux de la formation d'un groupe, d'une équipe, d'une création artistique.

Il est impossible de demander à un acteur de jouer Zinédine Zidane. Il est impossible de demander à un acteur de gagner la Coupe du Monde en 1h30 sur un plateau de théâtre. Pourtant, stade de football et salle de théâtre ne sont-ils pas le yin et le yang de l'arène publique, ayant la même fonction cathartique ? La boîte noire et le cirque à ciel ouvert ultra-exposé. Il est impossible de demander à un footballeur de jouer Achille. Il est impossible de demander à un footballeur de conter la guerre de Troie en une tirade de quinze pages en alexandrin. Pourtant, la victoire de la France en 98 nous a appris qu'une fois arrivé au sommet de l'Everest, il était possible de viser la lune et de l'atteindre.

J'ai voulu travaillé sur cette histoire, en interroger la trace, dans son versant joyeux, par nécessité aujourd'hui de réveiller l'espoir. En réponse aux attentats, aux extrémismes, et au pessimisme ambiant, le parcours de l'Équipe de France pendant la Coupe du Monde 98 me semble pouvoir raconter quelque chose de très fort et de très inspirant pour la création artistique, par son simple objectif : accomplir quelque chose de beau.

FRANCE 98 raconte l'histoire d'un groupe d'artistes, comédiens et auteur-metteur en scène, jouant un groupe de footballeurs et leur coach, qui vont se construire, endurer des épreuves, vivre une aventure héroïque pour trouver le chemin de la Joie, pour bâtir leur Oeuvre.

 

// La Compagnie

« Quand tu marches à travers la tempête, garde la tête haute, et n'aie pas peur de l'obscurité, à la fin de l'orage, il y a un ciel doré et le doux chant argenté de l'alouette. Continue de marcher, avec l'espoir dans ton cœur, tu ne marcheras jamais seul »

You'll Never Walk Alone, est une chanson érigée au rang de standard de la culture populaire, notamment par le groupe britannique Gerry & The Pacemakers dans les années 60. Entonnée dans les stades de football par les supporters, repris par de nombreux artistes d'Elvis Presley à Nina Simone, par Renée Fleming lors de l'investiture de Barack Obama ou encore par Barbra Streisand en hommage aux victimes du 11 septembre, cet hymne unit et rassemble vers un espoir de lumière.

Audrey Hauss, ergothérapeute, Sophie Béliard, juriste, Antoine Steck, Victor Bethenod et Aimie Hoffstetter, architectes, Boris Epp, graphiste, Laurence Hauss, marraine, et Natacha Steck, metteur en scène et comédienne, ce sont réunis autour d'un même désir de trouver un espace d'échange interdisciplinaire et de création artistique dont la ligne commune serait de conserver une éthique positive et humaine, en rapport avec son temps et dans une réflexion sur l'avenir. Une manière aussi de réinterroger son activité professionnelle au contact de la spécialité des autres, et d'ouvrir de nouveaux champs de possible.

You'll Never Walk Alone reflète ce désir à la fois populaire, sans clivage, et à la fois exigeant avec un message véhiculant des valeurs qui nous sont chères.

Installée en Alsace, d'où sont originaires les membres fondateurs, l'association a vocation à s'inscrire dans le territoire régional, terreau de leur rencontre et paysage riche en ressources humaines et en diversité. Aller à la rencontre des gens, en menant des interventions sociales et scolaires parallèlement à leurs créations artistiques, proposer des possibilités de rêver et surtout de donner vie à ses rêves, sans oublier d'où l'on vient mais en regardant vers l'avant, voilà l'ambition de l'association.

 

Soutiens :

Bourse Beamarchais-SACD

Résidence à la Chartreuse, Villeneuve-les-Avignon

Soutien du Carreau du Temple, du Théâtre Paris-Villette, de la Loge, du 104, de Mains-d'oeuvres, dans le cadre du Festival Fragment(s) 2017

Soutien du Théâtre Sorano dans le cadre du Festival SuperNova 2017 à Toulouse

Soutien de la Maison-Théâtre à Strasbourg

Remerciements : Le Nouveau Théâtre de Montreuil, le lycée Jean-Batiste Dumas à Alès, la RÉSU à Strasbourg