Tres Esquinas

Danse
Pour sa nouvelle création, BPM, la compagnie Tres Esquinas réunit deux langages artistiques : rap et tango

LE PROJET EN RESIDENCE

BPM (Battements Par Minute)

projet chorégraphique associant rap et tango

Dans l’imaginaire commun tout les oppose, pourtant le tango et le rap ont, dans leurs fondements, des bases communes : bien que créés à des époques et sur des continents différents, ces deux langages ont pris forme dans des contextes très similaires. Portés par des milieux sociaux issus de l’immigration, le métissage des cultures a été le moteur de leur création. Tous deux sont l’expression d’un besoin vital de revendiquer une identité en se créant sa propre culture, son propre langage.

Pour sa nouvelle création, BPM, la compagnie Tres Esquinas réunit deux langages artistiques qui ne sont, a priori, pas faits pour se comprendre. Sur scène, un couple de danseurs de tango fait face à un rappeur. Un corps-à-corps entre deux formes d'expressions issues de cultures urbaines qui, émancipées de leurs folklores, s’entrelacent pour donner forme à une poésie inédite.

 

LA COMPAGNIE

Depuis 2014, la compagnie Tres Esquinas entreprend une recherche explorant les spécificités gestuelles du tango dans le cadre de la création chorégraphique contemporaine.

La compagnie est née à l’initiative de Rémi Esterle qui, après un parcours en tant qu’interprète dans le cirque, la danse contemporaine ou encore le hip-hop, a souhaité mettre son expérience au profit de la création en tant que chorégraphe.

Depuis toujours attiré par les disciplines artistiques propices à la mutation, sa rencontre avec le tango a été déterminante. Il a suivi un apprentissage approfondi de cette danse à Buenos Aires avant de s’engager dans le domaine de l’expérimentation.

 

Crédit photos : Florence Gaty