LA MER LA MER

DANSE & THEATRE
La Cie La Mer La Mer cherche à déployer scéniquement "Le Songe de Gerontius", oeuvre orchestrale d’Edward Elgar, dans un dispositif musical resserré

LES ORIGINES DU PROJET

"Je me souviens être allé voir une pièce de théâtre dans laquelle jouaient de nombreux vieux acteurs, et d’être touché par des interrogations qui se dérobaient au cadre de la scène.  Etait-ce la réalisation étrange que certains jouaient peut-être leur dernier spectacle, pour la dernière fois ? Ces acteurs me ramenaient-ils au souvenir de toutes les personnes âgées que je n’avais pas vraiment connues parce qu’elles avaient été vieilles avant tout ? Ou encore était-ce là une vision idéalisée de la vieillesse ? Je découvrais, plus tard, l’Oratorio Le Songe de Gerontius : une oeuvre chorale et orchestrale qui met en musique la parole d’un vieil homme vacillant face à la mort. On y explore, sensiblement, cette tension complexe entre accomplissement et inachèvement.

De ces rencontres est né le désir d’interroger, sur scène, notre rapport au « vieillir », et de permettre aux corps – le temps d’un songe – de vibrer autrement, en tentant d’échapper aux paradoxes manifestes de notre société, tels que la négation du vieillissement, ou l’oubli dans lequel certaines personnes âgées peuvent tomber. C’est de ce désir que vient l’idée du projet chorégraphique Les Songes de Gerontius."

 

LE PROJET EN RESIDENCE : Le Songe de Gerontius

Reconnue comme une oeuvre majeure de la musique chorale, elle n’a pourtant, à ce jour, jamais été jouée scéniquement. Cet Oratorio se rapproche dans sa forme d’un dialogue de théâtre. C’est un échange en musique entre un mourant, son âme et ses démons. Il s’agit ici, à travers la musique  d’Elgar et le poème de Newman, d’explorer cette tension, ce mouvement de va et vient, à la limite de l’abandon. Et de développer un échange entre les multiples voix et les multiples corps qui incarneraient la figure solitaire de Gerontius.

Dans la première partie, Gerontius est affaibli, révolté. Il se voit mourir et clame son désir de vivre. À travers une percée dans l’intimité des êtres qui se débattent, il s’agit d’interroger notre regard sur un état, une solitude. Dans une seconde partie s’ouvre un espace imaginaire, un espace de liberté dans lequel les corps exploreraient une réconciliation - avec le passé ? Le présent ?

 

LA COMPAGNIE EN QUELQUES MOTS...

Michael Martin-Badier explore le théâtre via des chemins de traverse, d’abord par ses études aux Etats-Unis, ensuite parce qu’il cherche les expériences de théâtre sur d’autres territoires ; la danse, le chant lyrique, la musique de chambre, le travail avec des amateurs…
Il débute la mise en scène comme assistant à l’opéra, puis au théâtre au coté de Bérangère Jannelle pour la compagnie La Ricotta. Depuis 2014, il a mis en scène divers projets artistiques et culturels (avec Equinoxe – Scène Nationale de Châteauroux, le CDN d’Orléans), tout en collaborant avec d’autres artistes (David Gauchard, Ensemble 1904…).
Les Songes de Gerontius est le premier projet de sa compagnie La mer la mer. Compagnie qui a pour objet la recherche d’un théâtre contemporain, politique et poétique ; tirant des bords entre le corps, la musique, le chant, l’écriture.

La compagnie La mer la mer s’associe, pour ce projet, à l’Ensemble 1904 à qui sont confiées la réécriture de la partition originale The Dream of Gerontius pour orchestre de chambre et 3 chanteurs, et l’interprétation sur scène de la musique à chaque création. Fondé par David Jackson, l’Ensemble 1904 s’attache à la redécouverte du répertoire de musique de chambre française et britannique de la première moitié du XXème siècle.

 

 

Les Songes d'Annie. I from lamerlamer on Vimeo.

Les Songes d'Annie. II from lamerlamer on Vimeo.

 

 

Crédits photos Helena Almeida