LA COMPAGNIE BLOC

THEATRE

SYNOPSIS

Deux animaux se rencontrent, l’un de sexe masculin, l’autre de sexe féminin. Elle arrive chez lui. Ils s’apprivoisent l’un l’autre. Ils jouent ensemble.

Leur émerveillement vis-à-vis de cet autre en face, de l’expérience incroyable de vivre à côté de quelqu’un, de dépendre de lui, de le protéger, de l’écraser, de « l’aimer » dirait-on, est communicatif : nous sommes émerveillés par eux, ils surgissent, comme les mots de leurs bouches, et créent du sens. Un sens de plateau : mouvant, sensible, sexuel, cruel, tordant, tragique.

Ils sont bêtes, très bêtes, et c’est ce qui les sauve. Face aux grandes questions du pourquoi, après avoir épuisé le langage et la logique, ils s’enfuient ou renaissent avec les outils du présent, de la matière comique. Grimaces, sons étranges, animalité, jeux de mots, mimiques…

Et d’une certaine manière, au bout d’un moment, on se demande tous ce qu’on fout là. Et s’il y a bien quelque chose qui nous rapproche, c’est cette ignorance. Une ignorance profonde doublée d’une soif de récit, d’invention, de jeu.

C’est à partir de ce trou béant d’ignorance qu’ils parlent, qu’ils inventent, qu’ils plongent (ou s’envolent).

 

LE PROJET EN RESIDENCE

Le texte Les Premiers est écrit à la demande du Lyncéus Festival autour du thème de la reconstruction. Depuis quatre ans, ce festival invite auteurs, metteurs en scènes et comédiens à monter des projets « in situ » dans la commune de Binic (Côtes d’Armor).

"Après un mois de résidence, nous jouerons une première version des Premiers du 30 juin au 2 juillet 2017. A la suite de cette expérience, nous souhaitons associer au projet un scénographe, des créateurs lumières et sons et réinvestir un temps de résidence afin de donner forme au travail ébauché. Nous sommes donc actuellement à la recherche de co-producteurs et de lieux de résidence pour une création à la saison 2018/2019."

 

LA COMPAGNIE EN QUELQUES MOTS...

"J’ai commencé à écrire sans trop m’en rendre compte au travers de numéros que j’inventais. Ces numéros, je les parlais avant de les écrire. Et cette suite de mots, d’onomatopées, de respirations, j’ai fini par l’appeler « un texte ».

La compagnie Bloc a été fondée lorsque j’ai voulu qu’un texte s’incarne dans d’autres corps que le mien. Nous avons alors créé deux pièces autour de la famille : Un Caillou dans la Semoule au Théâtre du Rond Point au 2009 et Bloc, qui a reçu le prix Paris Jeunes Talents en 2011 et qui s’est joué entre autres au Centquatre, au Théâtre de Vanves et à Un Festival à Villeréal.

Puis en 2013 nous avons créé Le Projet Georges avec Edith Proust. De nouveau la parole allait surgir du plateau. Nous poursuivions une recherche autour du burlesque, du rire à deux, en collaboration.

Les Premiers est une pièce écrite à une table de travail, mais ce dialogue avec le plateau, avec ses règles, la naïveté et la cruauté qu’il demande à ceux qui osent lui monter dessus reste constant. J’écris pour des clowns, ils n’auront sûrement pas de nez, mais leur présence sera faite de vide et de désir. Et les mots surgiront, témoins de leur tréfonds, de leur chaos à eux dans une énième tentative de compréhension." Jeanne Lepers

 

Texte et mise en scène Jeanne Lepers

Avec Kristina Chaumont et Adrien Guiraud

Chorégraphie Julien Gallée-Ferré

 

Production La Compagnie Bloc

Avec le soutien du Lyncéus Festival

 

Crédits Jerome Bosch, La Tentation de Saint Antoine