Compagnie Bleu Vendange

Théâtre
Attraction, la nouvelle création de la Compagnie Bleu Vendange

LE PROJET EN RESIDENCE

Attraction

1986. 1989. 2011

Une veilleuse qui change de couleurs. Un manège en réparation. Des comprimés au goût de cuiller. Les bribes d’un journal. Une poupée qui rêve de s’enfuir. La fenêtre d’une datcha encore habitée. Le bruit du grillon, partout où l’on va.

Cinq figures accompagnent un exil pendant, après, et bien après la catastrophe de Tchernobyl.

 

LA COMPAGNIE

La compagnie Bleu Vendange a été fondée au printemps 2015, par Mélanie Peyre et Flora Bourne-Chastel, aux prémices de la création du premier spectacle de la compagnie : La Vergogne, écrit et mis en scène par Flora Bourne-Chastel, qui sera présenté au théâtre de Belleville du 16 eu 27 mai 2018.

« Bleu vendange » car il était temps, après les années d'étude, de récolter les fruits d'une collaboration et d'une complicité de longue durée. Pour rendre concrets les rêves, inventer un langage scénique personnel comme une nouvelle couleur.
La compagnie est composée de jeunes professionnels du spectacle vivant dont certains sont issus d'écoles publiques (Esad, conservatoires d'arrondissement de la ville de Paris, Ecole de la Comédie de Saint-Etienne, Ensatt, Arts Décoratifs).

En montant ce deuxième texte, la compagnie Bleu vendange poursuit son exploration de thèmes qui lui sont chers, à travers des écritures contemporaines de femmes : les paradis perdus, l'impossible deuil de l'insouciance, la place de l'individu dans un monde dont les rouages lui échappent.

La compagnie s'inscrit dans le développement d'un théâtre d'aujourd'hui accessible à tous. Un théâtre de recherche, qui souhaite questionner la place du merveilleux et de l'ailleurs dans le contemporain.

 

Flora Bourne-Chastel, metteuse en scène

Elle débute le théâtre à Marseille en parallèle de ses études en hypokhâgne et en khâgne. En 2008 elle entre au conservatoire du XIVème arrondissement de Paris où elle est élève de Jean-François Prévand durant deux ans. Elle joue sous sa direction dans Que Dire en faisant l'amour? de Mohammed Kacimi, à Paris et au festival de Blaye.

En 2010, elle intègre l'Ecole supérieure d'art dramatique de Paris, sous la direction de Jean- Claude Cotillard. Elle y suit notamment les enseignements de Sophie Loucachevsky, Anne-Laure Liégeois, Christophe Rauck, Stéphane Brizé, Marie-Christine Orry et Galin Stoev.
A sa sortie de l'Esad, dans le cadre des "projets d'élèves", elle met en scène une adaptation de Chronique d'une mort annoncée de Gabriel García Márquez.

Sa curiosité envers les écritures contemporaines la pousse à s'intéresser aux lectures du Train de vie à Paris, auxquelles elle prend part en tant que metteur en voix pour Soir bleu soir rose de Perrine Griselin.
Elle travaille aujourd'hui régulièrement pour la Compagnie des Lucioles avec laquelle elle joue dans plusieurs spectacles sous la direction de Jérôme Wacquiez ainsi que pour la compagnie 910 dans Illusions d'Ivan Viripaev, mis en scène par Galin Stoev.

En 2015, elle co-fonde la compagnie Bleu vendange et met en scène son deuxième spectacle : La Vergogne, un texte qu'elle a écrit et qui sera présenté au Théâtre de Belleville du 16 au 27 mai 2018.

 

Florence Valéro, comédienne, auteure

Elle a d’abord été formée par Jean-Paul Zennacker, ex pensionnaire à la Comédie Française lors d'ateliers à La Sorbonne Nouvelle. Sa rencontre en 2006 et sa longue collaboration avec le dramaturge et metteur en scène Julien Gaillard lui permet de se former davantage et de se professionnaliser. Sous sa direction, elle a joué dans Penthésilée de Heinrich Von Kleist (2008-2009), Hérodiade de Stéphane Mallarmé (2010) et 4.48 Psychose de Sarah Kane (2012).

Un stage au CDN d’Orléans autour de La mort de Danton de Buchner lui permet en 2013 de travailler pour le metteur en scène Pascal Kirsch. Elle a joué dans le spectacle Pauvreté, Richesse, Homme et Bête, en tournée en 2017 et 2018 après avoir été joué au Studio Vitry et au Théâtre de l’Echangeur fin 2015. Elle travaille de nouveau sous sa direction dans La Princesse Maleine, présentée au Festival In d’Avignon 2017. Côté cinéma, elle joue dans différents courts et moyen-métrages sélectionnés en festival.

Côté écriture, Florence est une poète publiée aux Editions l’Herbe qui tremble et L’Arbre à Paroles. Elle écrit également des scénarios dont deux long-métrages arrivés en commission plénière au CNC.

Attraction est sa première fiction théâtrale. Elle y creuse ses thèmes de prédilection que sont le déracinement, les fantômes et le terrain de jeu de l'enfance où l'invention se mêle au fait documentaire.

 

 

Mise en scène : Flora Bourne-Chastel

Texte : Florence Valéro

Avec : Mélanie Peyre, Héloise Lacroix, Antoine Sastre, Florence Valéro et la voix de Guillaume Le Pape.

Création sonore : Grégory Joubert

Crédit photos : Aurore Claverie, série Blanc Arachnide, édition Littérature Mineure.

Remerciements au Studio-Théâtre de Vitry.