Collectif Nouvelle Hydre

Théâtre
Deux comédiens au milieu d’un ring. Pas de coups de poing ou de crochetages, mais un dialogue.

// Le projet en résidence

 

Match 

Ecrit par Antoine Bourasset, “Match” est sur le papier une forme courte, qui se veut efficace, à la fois concise et prolixe. C’est un texte sur le non-dit dans son aspect le plus paradoxal, c’est à dire sur l’absence de parole dans le vomissement de celle-ci. Il convient de lire entre les lignes pour découvrir un troisième personnage omniprésent : le silence.

Aussi, Match est un bavardage taiseux dans lequel se joue une relation pleine de doutes et de questionnements, une réflexion sur ce qui alimente la parole : désirs et fantasmes, projections dans l’imagerie de notre cerveau donnant inévitablement lieu à des peines, des rancoeurs et des déceptions.

La pièce se nourrit de l’inconfort et de la fuite en avant générés par la conversation.Elle tient en équilibre sur un fil tendu volontairement entre les acteurs, un fil dont ils ne cesseront de tester les limites. Aussi le spectateur, pour fuir cet inconfort, doit peu à peu se demander de quel côté du fil il se trouve. Il s’agit de rompre la passivité du public en le mettant dans une position favorable à son implication, une position où il prendra parti malgré lui.

La pièce sera accueillie au théâtre de Ménilmontant, au sein du Festival de théâtre émergent européen “Rêves d’avant l’aube” du 3 au 8 juillet 2018.

 

// Le Collectif

 

Le Collectif Nouvelle Hydre naît en 2017 de la rencontre entre deux jeunes comédiens et auteurs, avec pour envie première une création théâtrale contemporaine à partir de textes originaux.

Deux univers se rencontrent et voici la Nouvelle Hydre : serpent à deux têtes, donc, mais qui s’entoure de jeunes acteurs pour les différents projets du collectif. Peu à peu, le monstre grandit et construit notamment une collaboration essentielle avec le scénographe nantais Benjamin Mornet. Match est le second à être créé : après "Une fourmi dans les jambes" - écrit et mis en scène par Marc-Elie Piedagnel - qui sonne comme un manifeste de la volonté créatrice et des peurs d'une compagnie encore très jeune, cette seconde création vient élargir une brèche déjà bien entamée, avec un texte intime ouvrant sur un imaginaire collectif. Au centre de ces travaux, une même obsession : l’accouchement de la parole.

 

Soutiens : Festival Creart'Up, Mairie de Saint-Fromond (50)

Crédits photos : Jakob Liu Wächter et Collectif Nouvelle Hydre