COLLECTIF EUKARYOTA

Danse
Face aux enjeux environnementaux, Elodie Sicard danseuse-auteur et ses collaborateurs proposent une réflexion engagée sur le rapport de l’homme à la nature et plus généralement à son environnement.

// Le projet en résidence

 

Les Assaillants, seconde pièce d’un triptyque interroge le rapport de l’homme à son environnement mais cette fois autour de la question du territoire.

Comment délimiter un territoire par une action, prendre position, annexer un territoire, s’harmoniser avec un lieu?

A la manière de bâtisseurs, géomètres, architectes, trois femmes fondent – construisent – habitent ensemble ce lieu en voulant rendre perceptible la formation d’un territoire, ce qui détermine la frontière et la surface. Katia Petrowick et Elodie Sicard, danseuses et Héloïse Divilly, batteuse-percussionniste vont évoluer dans une forme de rituel entre le mouvement, le chant et la conquête de l’espace.

Concevoir ce rituel comme une sorte de « délire bien fondé » basé sur des règles de jeu de construction et de déconstruction. Ce jeu s'apparente à un rite de passage dans lequel les trois protagonistes ont pour mission de créer un lien entre les espaces que la scénographie joint autant qu’elle sépare. Cet espace de tension met en évidence l’instabilité du réel et les contraint au changement, à un état permanent d’adaptation et de réceptivité.

Par la danse, la musique, le chant et la construction spatiale, nous souhaitons brouiller les frontières et mettre en scène cette quête d’harmonie entre les êtres, entre les choses.

 

 

// Le Collectif 

 

COLLECTIF EUKARYOTA 

 

Par la création d’un triptyque chorégraphique, ‘Les Alibis - Les Assaillants - Les Aspirants’, Elodie Sicard porte un regard sur les changements permanents des systèmes, aussi bien intimes et physiques que sociaux et environnementaux.

Le premier volet ‘Les Alibis’ a été coproduit par le CDC Atelier de Paris-Carolyn Carlson et présenté dans sa version performative au Festival June Events 2015 et dans sa version scénique durant l’édition 2016. La version performative a été dernièrement donnée à l’Eglise Saint Merri à Paris, pour les 20 ans du Festival Ardanthé.

Le second volet ‘Les Assaillants’ pose la question de la limite et du territoire. Pour cette création, Elodie Sicard envisage deux formes: une en milieu naturel à caractère participatif, in vivo, et la seconde pour l’espace scénique, un trio de 50 minutes avec deux danseuses et une batteuse-percussionniste.

Le Collectif Eukaryota développe plusieurs projets de collaboration dans lesquels la musique est au cœur du processus de création.               

En duo, Vassilena Serafimova percussionniste et Elodie Sicard mettent en scène des œuvres savantes mêlées à des œuvres populaires pour marimba et percussions.

L’Institut Français de Tunis a invité Elodie Sicard au printemps 2017 pour créer un duo autour de la cérémonie du stambeli, musique de transe thérapeutique tunisienne avec des musiciens locaux. 

Bertrand Chamayou, pianiste classique et Elodie Sicard créent un projet inédit sur des œuvres pour pianos préparés de John Cage. Ces pièces (1940-1945) ont été composées pour la danse, notamment pour Merce Cunningham, dont le centenaire sera célébré en 2019. La première aura lieu le 5 & 6 février 2019  à La Scala (Paris).

Elodie Sicard bénéficie en 2018 du dispositif d’accompagnement A.V.E.C, mis en œuvre par le Théâtre de Vanves, ARCADI et Bureau Produire.