Cie LIVSNERVEN

THEATRE
« Pas de bête comme la mer pour dépecer une proie. L’eau est pleine de griffe. Le vent mord, le flot dévore ; la vague est une mâchoire. »

LE PROJET EN RESIDENCE : Les Travailleurs de la mer, d'après le roman de Victor Hugo

Seul face à l’immensité de l’océan, un homme va parvenir à reconstruire un bateau échoué en pleine mer alors que la tempête est à son paroxysme. Cette lutte extraordinaire contre les éléments, ce combat contre la faim, le froid, les attaques d’une pieuvre acharnée se mêlent à l’espoir d’un amour impossible. La fragilité de l’Homme face aux mystères de monde est au coeur des Travailleurs de la mer. C’est l’histoire d’une solitude. Le héros Gilliatt est seul dans cette tempête, comme il est seul parmi les hommes.
Cette adaptation du roman de Victor Hugo porte au plateau le souffle qui traverse le roman, la beauté mélodique de la nature. Tour à tour narrateur, personnage ou bruiteur, l’acteur crée un orchestre à lui seul. Il utilise les mots de Victor Hugo mais aussi des accessoires qu’il détourne pour en faire des « machines à sons ». Le vent, la mer, la pluie, le cri des mouettes, la tempête … Il développe ainsi tout au long du spectacle un univers sonore tout aussi important que le texte. Cette partition accompagne le texte de l’auteur, en souligne la beauté, le rend sensible aux oreilles des spectateurs, comme palpable. Comment raconter ce combat contre les éléments, contre la nature déchainée, sinon en la faisant exister ?

LA COMPAGNIE EN QUELQUES MOTS...

C’est la deuxième résidence de création au Carreau du Temple pour la compagnie Livsnerven, après Les Fâcheux de Molière, spectacle prochainement en tournée avec la Comédie de Picardie. La compagnie Livsnerven a été créée en juin 2016 par Elya Birman et Clémentine Niewdanski. Elya Birman est issu du CNSAD et est comédien permanent au CDN de Sartrouville sous la direction de Laurent Fréchuret. Clémentine Niewdanski est comédienne et metteure en scène. La compagnie Livsnerven questionne les grands textes pour les restituer dans leur forme la plus brute, la plus essentielle ; elle continue à explorer ses thèmes de prédilection : l’incommunicabilité entre les êtres et la difficulté à vivre ensemble.

 

Les Travailleurs de la mer, d’après le roman de Victor Hugo
Adaptation Elya Birman et Clémentine Niewdanski
Mise en scène Clémentine Niewdanski
Avec Elya Birman
Scénographie Estelle Gautier
Lumières Florent Penide
Création sonore En cours
Partenariats Commune de l’Ile d’Yeu, Théâtre Millandy à Luçon, Théâtre de Fontenay-le-Comte, Théâtre de Challans, Carreau du Temple.

Crédits photos Clémentine Niewdanski