Charles Chauvet

Théâtre
La nuit animale entend faire resurgir les fantômes d’un fait divers qui a secoué internationalement le milieu de la recherche anthropologique ces dernières années

LE PROJET EN RESIDENCE

La nuit animale

En 1968, un généticien et un anthropologue américains effectuent des collectes de sang auprès de tribus d’indiens d’amazonie sans le consentement explicite des intéressés qui accordent pourtant au sang une importance symbolique capitale. Cette polémique, qui s’est poursuivie jusque dans les années 2010, est incorporée à la fiction d’une jeune brésilienne qui se prépare pour un exposé portant sur ce sujet.

Le spectacle, articulé en plusieurs parties ayant chacune sa théâtralité spécifique, glisse d’un réalisme documentaire vers une forme chorégraphiée et métaphorique.

Le texte de La nuit animale est lauréat de l’aide à la création de textes dramatiques ARTCENA (catégorie Dramaturgies plurielles).

 

 

CHARLES CHAUVET

Dans son travail, Charles Chauvet fait de l'anthropologie un outil pour interroger le rapport au monde qu'induit le mode de vie occidental. La scène devient le lieu d'invention d'un réel non linéaire et fragmenté, où la perception du spectateur est inquiétée par des lignes narratives qui bifurquent. Ce recours à l'anthropologie se traduit grâce à une multitude de médiums (théâtre, danse, composition sonore, arts plastiques) pour proposer des formes multiples qui mettent en balance expérience intellectuelle et expérience physique.

Charles fait partie du collectif AZA. Fondé en 2013 à Strasbourg par un groupe d’artistes issus l'École du Théâtre National de Strasbourg (TNS) et de l'École Supérieure des Arts Décoratifs (ESAD-HEAR), AZA est un espace d’exploration, de collaboration et de soutien qui accompagne de leur conception à leur diffusion des formes transversales initiées par ses membres, entre spectacles vivants et arts visuels."

 

Crédit photos : Charles Chauvet