Capucine Goust

Danse
Un homme à la mer, la nouvelle création de Capucine Goust

LA COMPAGNIE

La compagnie Capucine Goust, basée dans le Morbihan, œuvre depuis 2012 à la création et diffusion de pièces chorégraphiques. Elle se veut un espace de partage, de recherche, proposant d’accorder du temps au sensible, à l’observation, au fragile. Elle est la continuité, au sein d’un projet personnel et de long terme, du regard développé par Capucine Goust en tant qu’interprète, qui prolonge à travers cette démarche sa volonté de défendre la virtuosité de la danse, sa poésie, son élégance, et son exigence.

La chorégraphe place la personne au centre de sa démarche. Elle questionne le parcours intime de l’interprète et recherche, à travers un travail de situation, ce qui est porteur d‘émotion.

La compagnie mène autour de ses projets des temps d’échanges par le biais d’interventions pédagogiques. Ces actions de sensibilisation permettent la transmission d’une culture chorégraphique et amènent des publics divers, en laissant place au ludique, à une expérimentation corporelle et sensorielle.

 

LE PROJET

Un homme à la mer s’inspire librement de L’amour, de Marguerite Duras, en en tirant les bases d’une dramaturgie de l’errance.

Sur scène, trois interprètes, trois silhouettes : une femme et deux hommes. La pièce tisse les relations entre ces trois personnes qui ne s’expriment, au commencement, qu’à travers quelques gestes, quelques mots lancés à voix basse.

La chorégraphie reprend l’aspect pictural des descriptions de Duras et son vocabulaire des sens. La chorégraphe, Capucine Goust abordera différents passages de l’ouvrage sous forme de tableaux, d’images à développer, à travers ce qui fait pour elle la force de ce texte et qui fera la couleur de cette pièce : le rapport à l’espace, la place données aux caractères des personnages, leurs parcours émotionnels, les relations qui existent entre eux.

C’est la démarche initiée dès Tselem, sa première création que la chorégraphe poursuit à travers Un homme à la mer : la recherche d’une danse qui fait appel à l‘intériorité pour exprimer la difficulté de relier soi et les autres, le présent et le passé, le langage et le silence, le mouvement et l’immobilité. Un plateau nu, un jeu d’ombres et de lumières ou la confusion temporelle s’installe, entre situations passées, évènements présents et projections futures. Un temps suspendu, celui d’un échange, de la conquête d’un espace commun.

Un homme à la mer est la quête d’un sentiment de liberté, de légèreté, de la nécessaire confiance en soi et en l’autre.

 

Chorégraphie, en collaboration avec les interprètes

Capucine Goust

 

Interprétation

Virgile Dagneaux - Capucine Goust – Emilio Urbina

 

Scénographie Lumière

Alban Rouge

 

 

Production M.C.A.

Coproductions

L’Atelier à spectacle – Scène conventionnée de l’Agglo du Pays de Dreux

Centre culturel l’Hermine – Sarzeau

Centre Chorégraphique National de Créteil – Direction Mourad Merzouki

Groupe de recherche polypoétique (GRP)

 

Accueils Studio

Le Carreau du Temple – Paris

Micadanses – Paris

 

 

Avec le soutien de la DRAC Bretagne dans le cadre de l’Aide au projet

Avec le soutien du Groupe Caisse des Dépôts - Mécénat