INSTALLATIONS

Samedi 17 et dimanche 18 février
Festival, Temps fort
Installation monumentale en papier et réalité virtuelle, jeux vidéo alternatifs, Space Bike et autres attractions décalées... Des œuvres participatives hors des codes établis.

INSTALLATIONS ET ATTRACTIONS ARTISTIQUES


ENIAROF 

À l’occasion de la sortie du Book Eniarof - Guide de bricolage pour fabrication de fêtes foraines, d’Antonin Fourneau et Douglas E. Stanley, plusieurs installations participatives sont présentées par des artistes et étudiants du collectif Eniarof. Qu’importe la technique employée, chaque installation est une « attraction » réalisée le plus souvent à partir de jeux vidéos et d’électronique détournés. Plate-forme collaborative expérimentant de nouveaux modes d’interactions avec le public, Eniarof interroge ainsi la fête foraine du XXIème siècle avec les mêmes critères d’innovations ludiques et pratiques mis en œuvre lors des fêtes foraines du siècle passé (comme le cinéma, l’ascenseur ou la barbe à papa...). S’y rencontrent ainsi joyeusement et sans complexes, les jeux vidéos, le karaoké, la lucha libre, le film gore et le cabinet de curiosités.

>> SLAM OF THE ARCADE AGE -  Un jeu de course pour 4 joueurs qui s’inscrit dans la culture punk, avec des manettes destructibles, des graphismes colorés et une musique radicale. Attention, à chaque fois que l’avatar change de couleur, le joueur doit utiliser la manette de la couleur correspondante pour avancer !

>> SHOOTING IN THE RAIN - Qui n’a jamais dans son enfance tenu un parapluie comme un fusil de chasse, en imaginant tirer sur des canards ? À partir d’un zapper, ou pistolet optique - objet emblématique de la console Nintendo 8 bits, revisité en parapluie, le joueur shoote des canards pixélisés à l’instar du jeu Duck Hunt.

>> TETRIS ADVENTURE - L’utilisateur joue en programmant des lignes de code pour déplacer les pièces du tétris. Ce changement au sein même du gameplay, instaure un rapport différent au temps : la réactivité n’est plus immédiate et impose au joueur de faire preuve d’une plus grande stratégie et de réflexion supplémentaire.

>> KOLOROPONG - La nouvelle attraction d’Antonin Fourneau, réalisée avec des balles de ping-pong, conçue lors de sa résidence en Nouvelle-Zélande. Le public est invité à poursuivre cette création rebondissante, en y ajoutant son grain de sel. 

>>> BOUTIQUE - Un espace où se procurer le livre Eniarof, écharpes, trucs et astuces utiles à toute fabrication foraine et rencontrer les membres du collectif Eniarof. 

LE 6BIS FABRIK 

Créée en 2007 à Vitry-sur-Seine, le 6bis est une fabrique de culture, qui accueille dans ses ateliers des artistes pluridisciplinaires internationaux regroupés en collectif. Plasticiens, peintres, constructeurs, designers et scénographes travaillent dans un même espace d’échange et de partage, afin de produire et fabriquer des œuvres aux formats souvent singuliers. Lors de Second Square, les artistes Daniel Purroy, Bruno Paul Largy et Mathieu Botrel présentent certaines de leurs œuvres dans la nef du Carreau du Temple. D’autres pièces, réalisées au 6bis en collaboration avec des artistes comme JR, Eva Jospin ou Julien Prévieux, sont montrées grâce à des fiches techniques et en vidéo, pour illustrer les processus de création et de fabrication collectif.

>> LA CITÉ BALZAC - DANIEL PURROY

Cette installation a été réalisée lors de La Nuit Blanche en 2013, dans le jardin d’un hôtel particulier du Marais. Elle a également été présentée au Palais de Tokyo en 2014. La Cité Balzac est un projet artistique de reconstitution au cœur de Paris d’un fragment de la façade d’un immeuble de Vitry-sur-Seine, dont les matériaux ont été récupérés avec l’aide de ses habitants, avant sa démolition. Le déplacement de cette « pièce historique monumentale », qui était à l’origine accompagnée d’une création sonore et lumière in-situ, proposait de dépasser les barrières séparant la banlieue de la capitale, pour devenir trace, mémoire et participer ainsi à la réflexion sur la réalité des transformations urbaines et sociales.

>> LA PETITE FILLE - DANIEL PURROY

Penchée légèrement en avant, cette « petite » fille de 5 mètres de haut s’apprête à saisir un objet de la ville, concentrée dans son espace imaginaire. Avec ce changement d’échelle, la sculpture interroge la ville comme objet singulier, protéiforme et multidimensionnel.

>> LE BATEAU - BRUNO-PAUL LARGY

Le Bateau, œuvre posée symboliquement à quelques mètres au dessus du sol, est un autoportrait fabriqué à l’aide de matériaux composites ; une œuvre qui parle de désir, d’espoir et d’ancrage.

>> L’ARMOIRE - MATHIEU BOTREL

« Un bon outil a cela de particulier par rapport aux autres objets, qu'il sert à faire, à fabriquer. Il est l'instrument de la création, au même titre qu'un instrument de musique ou un pinceau ». Une armoire sur mesure, un curieux écrin contenant tous les indispensables de l’artiste maker.

>> LA MAISON EN TASSEAUX - ŒUVRE ÉVOLUTIVE COLLABORATIVE

Dans cet atelier de création libre, le public est invité à réaliser dans la Halle une œuvre unique et monumentale, qui évoluera sur les 2 jours de l’événement. Comme point de départ, un volume simple, avec une géométrie représentant une maison dans ses lignes les plus élémentaires. Simplement disposés, mis en équilibre, entassés ou encore vissés entre eux, des tasseaux de bois permettront la naissance d’une multitude de figures et de lignes. 

THE SHADERS 

>> PXL 01.3

The Shaders est un collectif de la scène électronique d’avant garde, qui propose de nouvelles approches du concept de l’image à la musique. Expérimentations technologiques, performances audio-visuelles immersives, art numérique : les membres des Shaders inventent des œuvres qui placent toujours le spectateur au cœur de leurs dispositifs. Dans un monde numérisé où nos yeux se posent sur des milliards de pixels par jour, le collectif cherche à matérialiser le « premier pixel originel et primordial ». Un écho à la démarche de Stanley Kubrick, dont le cadrage en perspective centrale guide l’œil du spectateur vers le point central du plan, le pixel référentiel.

ALIZÉE DE PIN / Draft Ateliers

>> PHYSIQUE DE L'ESPACE ET DU TEMPS

Exposition de gravures laser imprimées sous presse. Après avoir travaillé à la découpeuse laser des plaques de medium couche par couche sur différentes profondeurs, Alizée de Pin passe son travail sous la presse d'un artisan graveur. Pour Second Square, l'exposition regroupe un exemplaire de chaque tirage évoquant la représentation et la déformation graphique de notre planète dans l'espace et le temps.

ANTOINE BONNET AKA « KIK » 

>> INSTALLATION - HOMMAGE

Circuit-bender, artiste-maker-prototypeur, musicien, Antoine « Kik » nous a quitté en juin dernier. Avec Jérôme Saint-Clair du collectif Graffiti Research Lab France, il avait participé à la 1ère édition de Second Square Makers en 2016. Un artiste contemporain pionnier à travers ses œuvres réalisées à base de technologies et d’électronique : du bioDIY, design textile et sonore jusqu’à la fabrication de contrôleurs, disrupteurs, extensions… il aurait été évident de l’inviter sur cette édition spéciale dédiée aux artistes makers. Il l’est bel et bien grâce à l’œuvre présentée en hommage à son énergique et inventive personnalité.