CONCORDAN(S)E 2018

Jeudi 15 et vendredi 16 mars
Festival, Danse
Le Festival Concordan(s)e, c'est une rencontre inédite entre un chorégraphe et un écrivain.

CONCORDAN(S)E - Rencontre entre un chorégraphe et un écrivain
Jeudi 15 et vendredi 16 mars 2018 / 19h30 / Salle de spectacle / Tarif C

Concordan(s)e passe une commande à un chorégraphe et à un écrivain qui ne se connaissent pas au préalable. Ils vont découvrir leurs expériences respectives, cheminer ensemble pour nous dévoiler le fruit de leurs échanges, de ces croisements entre le geste et le mot. Le chorégraphe et l’écrivain interprètent ensuite face au public une chorégraphie et un texte inédits. Ces rencontres offrent des formes inattendues qui donnent à cette expérience toute sa richesse et son originalité.

The Spleen, Frank Micheletti, chorégraphe & Charles Robinson, écrivain

Nous ne sommes pas tranquilles avec les malheurs du monde. Nos corps incorporent des toxiques. Ils grouillent, râlent, protestent et craquent. Nos symptômes chantent avec les humiliés. Nous avons pourtant l’intuition d’autres possibles, où jouent les écosystèmes, les entrailles, les liens souples, les formes de vie, les escapades et les raccourcis.

Dès lors, imaginons une science : la « spleenologie », qui devrait autant à l’étude des ruses primitives qu’à la lecture de très anciens traités chinois. En usant des « arts spleenétiques », nous ploierons et déplierons des voix, des corps, des aventures proches ou lointaines, des récits parallèles et méconnus, pour exsuder le Spleen qui empoisonne nos existences.

Conception, danse, texte, musique : Frank Micheletti, Charles Robinson. Production : commande du festival concordan(s)e, Théâtre du Beauvaisis. Accueil studio : CCAS-Anglets, la Briqueterie / CDC du Val-de-Marne - Vitry-sur-Seine, L’espace 1789, Saint-Ouen.

Coalition, Mylène Benoit, chorégraphe & Frank Smith, écrivain

Une pièce chorégraphique - Que peut un corps ?  Que peut le monde dans les corps ?  Comment dire les mouvements du monde dans les articulations des corps ?  Comment entrer entre le corps et le monde, entre les corps du monde et les pensées du corps ? Qu’est-ce qu’une combinaison danse / écriture ? Qu’est-ce qu’une combinaison matières de corps / mouvements ? Mylène Benoit et Frank Smith se rencontrent, croisent leurs pratiques et relient leurs préoccupations. Cet essai chorégraphique, textuel et musical soulève une série de questionnements afin de concilier le corps de la danse et le corps de l'écriture.

Conception : Mylène Benoit et Frank Smith. Montage son : Gilles Mardirossian. Musique : Hey de Pixies, In the Upper Room - Dance IX de Philip Glass, Won't Be a Thing to Become de Colin Stetson et Sarah Neufeld. Remerciements aux lecteurs : Véronique Cantéro, Jacqueline Charrier, François Clément, Dominique Denechaud, Marc Divry, Nicole Fernandez, Daniel Jalu, Marie-Christine Journoux, Marie-Anne Thibault, Lydie Villemaux, Sabine Macher, Polina Akhmetzyanova, Ulysse Goerger-Benoit. Production : commande du festival Concordan(s)e, Le Phare, Centre Chorégraphique National du Havre Normandie – direction Emmanuelle Vo-Dinh, Compagnie Contour Progressif avec le soutien de L’échangeur, CDC Hauts-de-France, Le Vivat - Armentières, Maison des artistes de l’EPSM à Armentières, micadanses / Paris.

Vois-tu celle-là qui s’enfuit, DD Dorvillier, chorégraphe & Catherine Meurisse, écrivain

La dessinatrice Catherine Meurisse et la chorégraphe DD Dorvillier se sont rencontrées pour la première fois à Rome en 2015. Elles partagent toutes les deux une fascination pour un groupe de statues du jardin de la Villa Médicis, Les Niobides, qui sont une représentation de figures en fuite. À partir de cette expérience partagée, une conversation sur l'art et le mouvement est entamée, au moyen du dessin, de la danse, de l'écriture.

Production : commande du festival Concordan(s)e. Accueil studio : CND-Pantin, Bibliothèque Faidherbe-Paris.

Je n’ai jamais eu envie de disparaître, Maud Le Pladec, chorégraphe & Pierre Ducrozet, écrivain

Je n'ai jamais eu envie de disparaître suit les trajectoires de deux corps, l’un empoté, malhabile, décalé, l’autre rigoureux, adroit, tendant vers une plus grande maîtrise des choses. Ces deux manières d’être au monde s’opposent, se croisent, se rejoignent, dans une lutte entre la tentation du chaos et le désir de l’ordonner. On observe ces deux silhouettes sur scène, qui se cherchent, se battent, se trouvent, qui dansent, piétinent, tombent et se relèvent dans un furieux et délicat
corps-à-corps. Sous la forme de deux autoportraits éclatés, les deux protagonistes (qui n’en forment peut-être qu’un) racontent leurs parcours intimes et sociaux, portés tous deux par le désir d’être enfin en phase avec le temps et le monde, ce qui passera sans doute par une réappropriation de la sauvagerie en eux. Maud Le Pladec et Pierre Ducrozet proposent une autobiographie littéraire, chorégraphique et musicale des corps contemporains, brossée avec humour et élégance.

Musique: Someone Great de LCD Soundsystem, Motor de SebastiAn, Nothing's Gonna Hurt You Baby de Cigarettes After Sex. Production : commande du festival concordan(s)e, association Léda, Centre Chorégraphique National d’Orléans. Avec le soutien du Triangle et du Musée de la Danse à Rennes. Le Centre Chorégraphique National d’Orléans est soutenu par le Ministère de la Culture et de la Communication-D.G.C.A.. D.R.A.C du Centre-Val de Loire, la Ville d’Orléans, la Région Centre-Val de Loire, le Conseil Départemental du Loiret.