Valeria Giuga / Cie Labkine

Danse
"Has been", anglicisme signifiant littéralement "a été", est aussi un terme qui sert à qualifier quelqu’un ou quelque chose passé de mode, voire ringard… En s’appuyant sur cette double interprétation, Valeria Giuga interroge, en collaboration avec le poète contemporain Jean-Michel Espitallier, la question de la désuétude des esthétiques et des époques à travers le répertoire de la danse contemporaine du XXème siècle.

Le projet

Quelle relation les corps d’aujourd’hui et la création contemporaine entretiennent-ils avec leur histoire ? Qu’est-ce qui fait une époque ou une esthétique : un propos ? un geste ? Qu’est-ce que ces références et ces danses d’antan racontent de la danse d’aujourd’hui ?

Pour traverser le siècle, nous nous nourrirons de trois oeuvres : "L'Après-midi d'un faune" de K. Jooss (1966), "The Cobra" de Ruth Saint Denis (1912) ainsi que le solo "La Mère" d'Isadora Duncan (1921) pour la création de trois performances courtes et d’un spectacle de 50 minutes.
Chaque extrait chorégraphique va rencontrer des corps d’interprètes contemporains mais aussi d’autres écrits qui, par leur nature textuelle ou rythmique, génèrent du mouvement ; et par leur nature contemporaine, transportent ces danses d’hier à aujourd’hui.

 

 

Valeria Giuga

Valeria Giuga est formée à la danse classique et moderne à l’Académie de Danse de Naples, puis elle participe au cours de perfectionnement de la compagnie Aterballetto en Italie. Elle suit la formation ex.e.r.ce au Centre Chorégraphique National de Montpellier, dirigé par Mathilde Monnier, de janvier à juillet 2004.

Elle est interprète auprès de David Rolland, Bruno Jaquin, Benoit Bradel, Geisha Fontaine et Pierre Cottreau, David Wampach, Sylvain Prunenec... Elle écrit la chorégraphie de “Cabriolet”, solo créé en 2009 au Point Éphémère. Elle est assistante à la chorégraphie de Sylvain Prunenec sur la création jeune public “Précis de camouflage” en 2013 et de David Rolland pour “l’Etranger au Paradis” 2011 et pour la pièce “Penchez vous sur mon berceau” création 2014.

En mai 2015, elle est diplômée en notation du mouvement Laban au CNSDMP.

 

 

Chorégraphie  Valeria Giuga (collaboration artistique : Noëlle Simonet)
Textes  Jean-Michel Espitallier
Danse Valeria Giuga, Aniol Busquets
Production  Association ARTDIR / cie Labkine
Co-production et partenariats  CDC de Toulouse, Centre National de la Danse de Pantin, ADDA 81, Carreau du Temple

 

Crédit photo  Phoebé Meyer